Aérojournal

Aérojournal : Histoire de la guerre aérienne

Aérojournal hors-série n°31 : P-38 LIGHTNING

Aéro-journal n°11 : Naissance de la Guerre Froidezoom

[ zoom ]

Aérojournal n °11

Epuisé


Disponible uniquement au format tablettes et smartphones


Logo de Google Play Logo itunes

La défense du Reich

Deuxième époque : Danger imminent ouest

« Mon opinion est que la production aéronautique est indépendante de notre programme énergétique. Je préfère avoir une masse d’avions incapables de décoller en raison d’une pénurie d’essence que de ne pas avoir d’avions du tout. »
Hermann Göring, 22 février 1943.

Handley Page O/400

Une interminable fin de guerre

Les récits des aviateurs faits prisonniers pendant la Seconde Guerre mondiale ont fait l'objet d'une abondante littérature, mais les aviateurs qui sont tombés aux mains de l'ennemi pendant la Grande Guerre semblent avoir été plus réticents à raconter leur expérience. Voici l'histoire de l'équipage d'un bombardier lourd Handley Page O/400 abattu deux mois avant la cessation des hostilités.

Le Junkers Ju 88 A

Der Schnellbomber - Troisième partie

Sur le front de l’Est, le haut commandement exige le don d’ubiquité de la part de ses unités de Ju 88. Elles doivent participer à la conquête de la maîtrise aérienne en attaquant les aérodromes soviétiques, appuyer les troupes au sol et exécuter des raids « stratégiques » sur Moscou. Avec moins de 500 machines, cette exigence relève de la gageure, d’autant que les pertes sont lourdes, très lourdes même. Les équipages s’acquitteront de leur tâche dans des conditions difficiles et, si le sort des armes ne leur sera pas favorable, ils n’en porteront aucune responsabilité.

Témoignage

J’ai capturé Göring

Le 7 mai 1945, aux abois et craignant pour sa vie, Hermann Göring demande à se rendre aux Américains. Le Brigadier General Robert I. Stack, Assistant Division Commander de la 36th US Infantry Division, qui va réaliser la plus grosse prise de la guerre en Europe, raconte l’événement.

Les avions de combat français

Le Dewoitine 520 (suite)

Si l’armistice du 25 juin 1940 n’interrompt pas la carrière du D.520, il brise net tous les projets de développement. Les Allemands interdisent, en effet, de poursuivre l’étude et le développement de versions améliorées – sans parler de prototypes nouveaux. Ils vont pourtant autoriser une reprise de la production dans le cadre d’une coopération plus large sur le plan de la construction aéronautique. Le 23 juin 1941, le secrétariat d’État à l’Aviation du gouvernement de Vichy peut ainsi commander 550 D.520 à la SNCASE, qui a repris les activités de la SNCAM dissoute fin décembre 1940. L’objectif est de standardiser l’aviation de chasse sur ce type en remplaçant les Bloch 152 et 155 et les Curtiss H. 75A encore en service. Le marché 157/41 prévoit la livraison de 130 machines en 1941, 360 en 1942 et les soixante dernières avant la fin juin 1943.

Chroniques : Il y a 70 ans

La Guerre aérienne

PETITE CHRONIQUE DE 2 194 JOURS DE COMBATS DANS LE CIEL

Naissance de la Guerre Froide

Le Strategic Air Command - 1946/1950

« La paix est notre profession », proclame la devise du Strategic Air Command. En vertu du bon vieux principe que pour maintenir la paix, il faut préparer la guerre, c’est sur le SAC que, dans les années les plus chaudes de la Guerre froide, a reposé l’équilibre de la terreur.

Renseignements : Caraktère - 3120, route d'Avignon - 13090 Aix-en-Provence - Tél : 04 42 21 06 76
www.caraktere.com

Votre panier :

Nouveauté livres :

Trouver un kiosque près de chez vous

NOUVEAU : voici l'outil indispensable pour trouver votre magazine préféré près de chez vous :
www.trouverlapresse.com