Aérojournal

Aérojournal : Histoire de la guerre aérienne

Aérojournal hors-série n°31 : P-38 LIGHTNING

Aéro-journal n°67 : Les projets d'aviation embarquée allemandezoom

[ zoom ]

[ Ajouter au panier ]

Aérojournal n°67

Disponible

8 € frais de port compris

Disponible également au format tablettes et smartphones


Logo de Google Play Logo itunes

L’aviation embarquée allemande
de la Seconde Guerre mondiale

Des avions pour Zeppelin et Strasser

Dans les années 1930, l’Allemagne et la mer entretiennent une histoire toute récente. Si l’empereur Guillaume II a nourri de grandes ambitions sur les océans, ce n’est pas le cas d’Hitler dont les buts de guerre sont purement continentaux. Bien que laissant déjà entrevoir son immense potentiel aux yeux des Allemands, le porte-avions n’apparaît pas encore comme la pièce maîtresse d’une escadre, à l’heure où le cuirassé s’impose encore comme le roi du combat naval. Aussi la marine allemande l’intègre-t-elle dans ses plans de réarmement sans idée précise ni doctrine d’emploi clairement définie. L’aventure des porte-avions de la Kriegsmarine et des escadrilles embarquées de la Luftwaffe, c’est en définitive une succession d’immenses espoirs, d’improbables séries de revirements et de déceptions à la hauteur des investissements et des efforts consentis.

Des ailes allemandes en France

La Luftflotte 3 (1940-44)

L'image de la Luftwaffe à l'Ouest est surtout connue au travers d'une série d'images d’Épinal limitées et réductrices : les Stukas harcelant toutes sirènes hurlantes les colonnes de réfugiés au printemps 1940 ; les « Experten » impuissants de la bataille d'Angleterre, ou encore le dénuement extrême de ses moyens lors du débarquement allié de 1944... Or la Luftwaffe est bel et bien présente et pas seulement via ses formations de Flak, occupant pendant quatre ans le territoire français et y entretient plusieurs  centaines d'appareils et presque autant de terrains d'aviation, opérant à de nombreux titres, notamment depuis la côte ouest, dans la bataille de l'Atlantique.

« Boston en Méditerranée »

Les A-20 du 47th Bomb Group

S’il est un des parents pauvres parmi l’histoire de l’aviation américaine durant la Seconde guerre mondiale, la Twelfth Air Force en est certainement la mère. Très peu de publicité a été faite au cours des 70 dernières années sur cette armée aérienne dont l’implication dans le conflit n’a pas forcément été saluée comme elle le devrait. Théâtre d’opérations comptant parmi les théâtres exotiques, voire anecdotiques, effectifs réduits, manque de publications sur le sujet, tout y passe pour faire de la Twelfth Air Force quasiment un fantôme.

Les attaques Baedecker

Le « Blitz » oublié

Étrangement, le « Blitz » Baedecker en 1942 a parfois été considéré comme aussi important que celui sur le Royaume-Uni de 1941. La réalité est en fait toute autre : sur douze jours, des objectifs avec peu de valeur stratégique sont attaqués, au prix de nombreuses pertes allemandes : 25 appareils sont détruits, et une centaine de personnel volant perd la vie, à un moment où la Luftwaffe va commencer à en avoir bien besoin…

L'actualité de l'aéronautique

- Les avions de 5e génération. Un concept déjà suranné ?
- F-22 Raptor, le chasseur « suprême » est mal employé
- Boeing présente une nouvelle version du F-15, capable d’emporter 24 missiles air-air
- Le Rafale est en lice pour remplacer les MiG-29 de la force aérienne bulgare

Renseignements : Caraktère - 3120, route d'Avignon - 13090 Aix-en-Provence - Tél : 04 42 21 06 76
www.caraktere.com

Votre panier :

Nouveauté livres :

Trouver un kiosque près de chez vous

NOUVEAU : voici l'outil indispensable pour trouver votre magazine préféré près de chez vous :
www.trouverlapresse.com