Aérojournal

Aérojournal : Histoire de la guerre aérienne

Aérojournal hors-série n°31 : P-38 LIGHTNING

Aéro-journal n°8 : Short Sunderland, Queen of the Seven Seaszoom

[ zoom ]

Aérojournal n °8

Epuisé


Disponible uniquement au format tablettes et smartphones


Logo de Google Play Logo itunes

Hitler

et la guerre aérienne

Hitler s’est intéressé de près à la technologie aérienne, au point de passer comme plus expert que les experts. S’il maîtrisait certains détails, sa vision stratégique globale embuée et son immixtion permanente dans la conduite des opérations ont fourvoyé la Luftwaffe dans une impasse.

Jim Coyne

Pilote de Whurlwind

Jim Coyne est un pilote à part en 1941, car il vient d'être muté dans un escadron de Whirlwind, avion encore mal connu à l'époque. À travers son parcours et son expérience, on va découvrir le Whirlwind comme il était vraiment : une belle machine mais inapte à la guerre.

Le Caudron 714

Les avions de combat français

Dès sa conception, le Caudron C.714 contient les germes de son échec. Chasseur léger (« jockey », comme on dit alors) dérivé d’avions de course à hautes performances, dont il a hérité la finesse exceptionnelle, il n’est cependant propulsé que par un moteur de 450 ch. Or, il n’est plus question de seulement filer en ligne droite ou de tourner en rond sur un circuit. Il s’agit de faire la guerre, donc de porter un équipement militaire et d’exécuter les manoeuvres qu’imposent les combats aériens. Dans cet exercice, la puissance disponible se révélera bien insuffisante. Mais ce ne sera pas son seul défaut.

Short Sunderland

Queen of the Seven Seas

Le Sunderland a été surnommé le « porc-épic volant », mais « Reine des Sept Mers » (reine, parce qu’en anglais tout ce qui navigue est féminin) reflète une autre réalité. En effet, aucun autre avion n’a été aussi présent du premier au dernier jour de la guerre au-dessus de tous les océans et de toutes les mers où les marins alliés avaient besoin de protection et où les U-Boote avaient décrété que la chasse aux convois était ouverte.

Le ME 210

en Hongrie

Dans le courant de l'été 1941, au terme de longues négociations, le gouvernement hongrois obtient de l’Allemagne la cession d’une licence de production des Messerschmitt Bf 109 et Me 210, ainsi que du moteur Daimler-Benz DB 605. Cet accord permet d’envisager de moderniser la force aérienne et l’industrie aéronautique hongroises dans un futur proche.

Le Stuka

Le mythe explosé (1942-1945)

Comme à partir de la fin de l’année 1943, les conditions ne sont plus réunies pour son emploi optimal, le Ju 87 va être progressivement relégué à des rôles subalternes – à une exception notable : celui de « tueur de chars ».

Renseignements : Caraktère - 3120, route d'Avignon - 13090 Aix-en-Provence - Tél : 04 42 21 06 76
www.caraktere.com

Votre panier :

Nouveauté livres :

Trouver un kiosque près de chez vous

NOUVEAU : voici l'outil indispensable pour trouver votre magazine préféré près de chez vous :
www.trouverlapresse.com